Agrandir l'image jpg 309Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Attribué à Sébastien Bourdon (1616-1671) - Bacchus et Ariane - Huile sur toile, 97 x 130 cm - musée des beaux-arts de Quimper © Bernard Galeron

Collections

Publié le

Bacchus et Ariane restauré

Le musée mène une politique de restaurations dynamique qui porte depuis quelques années sur le fonds ancien. En témoigne le retour à Quimper, après une délicate intervention professionnelle, de cette toile "Bacchus et Ariane" autrefois pensée de Poussin et aujourd'hui attribuée à Sébastien Bourdon.

Connue sous le titre commode de Bacchanales et attribuée généreusement à Nicolas Poussin, cette grande toile est en réalité un pastiche des compositions néo-vénitiennes de ce dernier que l’on doit rendre aujourd’hui à Sébastien Bourdon. Il en existe une autre version de format quasi-identique conservée au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. C’est d’ailleurs grâce à cette dernière que le titre exact de notre tableau a pu être rétabli, soit l’épisode fameux de la rencontre d’Ariane avec Bacchus après l’abandon de Thésée dont on distingue sur la droite le navire fuyant au large. Cette belle composition mythologique dont l’état était malheureusement gâté par de nombreux repeints débordants ainsi que par des soulèvements importants a retrouvé de son brio grâce aux interventions patientes et averties de la restauratrice Françoise Le Corre. Malgré les usures, l’animation colorée de cette énergique sarabande prévaut et permet aujourd’hui de mieux goûter l’hommage savoureux de Bourdon à la célèbre Bacchanale des Andriens de Titien autant que les citations nombreuses tirées d’œuvres de Poussin comme l’Enfance de Bacchus.

Oeuvre en réserves pour le moment