Collections

Oeuvres en prêt

Le musée est régulièrement sollicité pour prêter des œuvres dans de nombreuses expositions au niveau local, régional, national et international. Les œuvres de Quimper sont ainsi montrées dans tous les grands musées des beaux-arts en région, dans les grands musées parisiens et dans quantité de musées étrangers répartis sur tous les continents.

Le Chêne au dolmen dans la forêt de Brocéliande de Jules Coignet et Sirène de Pierre de Belay participent à l’exposition « Mélusine : secrets d’une fée » à l’Historial de Vendée jusqu’au 1er mars. Du réel au surnaturel.

L’Ecomusée du Pays de Rennes expose Bolée à Concarneau, Le Repas bigouden et Marché à Pont-l’Abbé de Pierre de Belay à l’occasion de l’exposition consacrée à la pomme « Pom, pom, pommes, une histoire bretonne » jusqu’au 30 août. A déguster sans modération !


Le bouleversant tableau d’Alfred Guillou Adieu ! rejoindra l’Italie, au musée San Domenico de Forli, pour illustrer une exposition sur la légende d’Ulysse. Quand le mythe voyage dans l’art, jusqu’au 21 juin.

Dès le mois de mars, Le Pardon de Notre-Dame-des-Portes de Paul Sérusier participe à une exposition itinérante organisée dans un premier temps au Centre Pompidou-Metz puis au MUCEM, Marseille autour du Folk-lore, mot forgé au milieu du XIXe en Angleterre désignant initialement « le savoir du peuple ». Rencontre entre histoire de l’art et histoire des sciences humaines.

La propriété Caillebotte à Yerres, demeure familiale du peintre Gustave, accueille le temps de l’exposition « Paul Durand-Ruel et le post-impressionnisme » les tableaux de Maxime Maufra Les trois Falaises, Saint-Jean-Du-Doigt et de Henry Moret, Goulphar Belle-Ile jusqu’au 20 septembre.

La « Joconde » quimpéroise est sollicitée par le musée de la marine de Brest pour une mise en lumière de l’histoire insolite en 1870 de la mise à l’abri, dans l’arsenal de Brest, de 300 œuvres du musée du Louvre. « 1870, la Joconde au secret à Brest », une exposition à découvrir du 10 avril au 20 septembre.

Du 1er juillet au 30 septembre, le musée des beaux-arts de Vannes emprunte plusieurs tableaux dans le cadre d’une exposition sur les paysages en Bretagne "Terres et landes" : L’Odet aux environs de Quimper d’Eugène Boudin, L’Aven du Plessis de Ferdinand Dauchot, le petit Paysage de Bretagne de Camille Corot, Les Rochers de Kerleguer de Jean-Marie Villard et enfin Le Chemin de Rustéphan à Pont-Aven de Louis Germain Pelouse.

Les deux peintures d’Alexandre-Evariste Fragonard « François 1er armé chevalier par Bayard » et « Saladin à Jérusalem » quitteront la salle française du musée dès le mois de septembre pour participer à l’exposition monographique de l’artiste programmée au musée d’Angoulême.

Quinze œuvres et pour les plus importantes, Paul Sérurier, Paysage Ogival et L’Adieu à Gauguin, Georges Lacombe, La Forêt au sol rouge, Maxime Maufra, Crépuscule jaune sur les vasières de Loctudy, Henry Moret, Paysage de Pont-Aven, Paysage de Bretagne et Entrée du Port de Doëlan représenteront le musée au Japon lors d’un parcours de 4 étapes du mois de juin au mois de décembre.

Le Martyre de Sainte Lucie de Rubens participe à l’exposition « Peter Paul Rubens et le baroque dans le nord » organisée au musée diocésain de Paderborn en Westphalie du 29 mai au 25 octobre.

L’Abbaye de Daoulas, dans sa programmation estivale, intègrera les œuvres d’Artemisia Gentileschi, Judith portant la tête d’Holopherne et de Solimena, Extase de Sainte Thérèse. A découvrir dans l’exposition « Orient/Occident : une histoire d’amour ».

Du 13 septembre au 20 décembre, dans le cadre du cinquantième anniversaire de la mort de Pierre Mac Orlan, le musée départemental de Seine-et-Marne organise une exposition sur les peintres essentiels pour l’écrivain comme Emile Jourdan représenté par le prêt du tableau Après la tempête ou encore Jacques Vaillant par le dessin Deux hommes devant la mer" ainsi que "Paysage, la Suisse" de Gustave Courbet, dépôt d'un collectionneur particulier au musée.

« Banditi ! Brigandage et banditisme, Corse-Italie 1600-1940 », une exposition organisée au musée de Bastia dans le palais des gouverneurs pour laquelle le Campement de Brigands de Sébastien Vrancx est emprunté du 27 juin au 20 décembre.

Informations annexes au site