Ecole française du 19e siècle

La mer à Portrieux (Côtes-du-Nord)

Auguste Allongé (1833-1898)

1868

Agrandir l'image jpg 115Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Auguste Allongé (1833-1898), "La Mer à Portrieux (Côtes-du-Nord)", 1868, fusain avec rehauts de gouache blanche, 70 x 133 cm, musée des beaux-arts de Quimper © Photo Thibault Toulemonde

fusain avec rehauts de gouache blanche

2017-11-1

Don de l'Association des Amis du musée des beaux-arts en 2017

H. 70 - L. 133 cm

Un des nombreux élèves passés par l’atelier de Léon Coignet, Auguste Allongé a aussi bénéficié, ce qui est plus rare, de l’enseignement de Louis-Joseph Ducornet, artiste célèbre en son temps parce que né sans bras et peignant avec ses pieds.
Avant tout paysagiste, Auguste Allongé s’est surtout fait remarquer par sa parfaite maîtrise de la technique du fusain, technique pour laquelle il a rédigé en 1873 un traité didactique. Grâce aux mentions du Salon, on apprend, par ailleurs, qu’il découvre la Bretagne dès le début des années 18601. 
Par son format inhabituel pour un dessin, cette œuvre ambitionne clairement de rivaliser avec les peintures présentées au Salon annuel. Pour ce faire, Allongé a employé un fort papier de couleur chamois. Stimulé par cette grande surface, notre artiste a su déployer avec une aisance souveraine son incroyable virtuosité technique. Loin d’assécher le panorama qu’il s’attache à décrire, cette dernière instille, par son obsession du détail fini, une sensation de solitude et d’étrangeté que seule vient rompre le vol agité des mouettes ou l’écume des vagues. L’épave échouée sur la plage amplifie ce sentiment d’abandon qui semble envelopper ce rivage abandonné. Cette vision, d’une côte encore sauvage et inhabitée, prend évidemment une saveur un peu particulière quand on s’attarde sur l’aspect qu’elle présente aujourd’hui.  En effet, tout le bord de mer, de Saint-Quay-Portrieux jusqu’à l’île de la Comtesse, est désormais urbanisée, voire profondément modifiée avec la création d’un port de plaisance.

Ecole française du 19e siècle

La mer à Portrieux (Côtes-du-Nord)

Auguste Allongé (1833-1898)

1868

Agrandir l'image jpg 115Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Auguste Allongé (1833-1898), "La Mer à Portrieux (Côtes-du-Nord)", 1868, fusain avec rehauts de gouache blanche, 70 x 133 cm, musée des beaux-arts de Quimper © Photo Thibault Toulemonde

fusain avec rehauts de gouache blanche

2017-11-1

Don de l'Association des Amis du musée des beaux-arts en 2017

H. 70 - L. 133 cm

Un des nombreux élèves passés par l’atelier de Léon Coignet, Auguste Allongé a aussi bénéficié, ce qui est plus rare, de l’enseignement de Louis-Joseph Ducornet, artiste célèbre en son temps parce que né sans bras et peignant avec ses pieds.
Avant tout paysagiste, Auguste Allongé s’est surtout fait remarquer par sa parfaite maîtrise de la technique du fusain, technique pour laquelle il a rédigé en 1873 un traité didactique. Grâce aux mentions du Salon, on apprend, par ailleurs, qu’il découvre la Bretagne dès le début des années 18601. 
Par son format inhabituel pour un dessin, cette œuvre ambitionne clairement de rivaliser avec les peintures présentées au Salon annuel. Pour ce faire, Allongé a employé un fort papier de couleur chamois. Stimulé par cette grande surface, notre artiste a su déployer avec une aisance souveraine son incroyable virtuosité technique. Loin d’assécher le panorama qu’il s’attache à décrire, cette dernière instille, par son obsession du détail fini, une sensation de solitude et d’étrangeté que seule vient rompre le vol agité des mouettes ou l’écume des vagues. L’épave échouée sur la plage amplifie ce sentiment d’abandon qui semble envelopper ce rivage abandonné. Cette vision, d’une côte encore sauvage et inhabitée, prend évidemment une saveur un peu particulière quand on s’attarde sur l’aspect qu’elle présente aujourd’hui.  En effet, tout le bord de mer, de Saint-Quay-Portrieux jusqu’à l’île de la Comtesse, est désormais urbanisée, voire profondément modifiée avec la création d’un port de plaisance.

Informations annexes au site