Arts graphiques

SAINTE FAMILLE AVEC SAINTE ANNE

Bartolomeo BISCAINO (1629-1657)

XVIIe (1ère moitié)

Agrandir l'image jpg 46Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Bartolomeo Biscaino "Sainte Famille avec Sainte Anne", dessin à la sanguine avec rehauts à la gouache blanche sur papier

Dessin à la sanguine avec rehauts à la gouache blanche sur papier

873-2-76

Legs de Silguy, 1864

H. 46,3 cm - L. 28,6 cm

Bartolomeo Biscaino, fauché à 25 ans par la peste, formé auprès du peintre Valerio Castello (le plus grand décorateur génois du milieu du XVIIe siècle, avec lequel il est d’ailleurs souvent confondu), était pourtant l’un des talents les plus prometteurs de la capitale lombarde. Ses modèles, Parmesan, Procaccini, G.B. Castiglione, influencent profondément sa manière, marquée par un style impétueux se plaisant aux lumières contrastées (goût sans doute lié à la forte présence à Gênes des œuvres de Van Dyck et surtout de Rubens).

En dépit de la brève existence de l'artiste, les musées du monde entier conservent un nombre remarquable de dessins de sa main, ainsi qu’une quarantaine d’eaux-fortes et une cinquantaine de tableaux. Son art se caractérise par un intérêt marqué pour le « tratteggio » (hachures entrecroisées), sensible dans la sanguine Sainte Famille avec sainte Anne, dessin puissant mais néanmoins élégant, aux figures solides, très achevé.

Arts graphiques

SAINTE FAMILLE AVEC SAINTE ANNE

Bartolomeo BISCAINO (1629-1657)

XVIIe (1ère moitié)

Agrandir l'image jpg 46Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Bartolomeo Biscaino "Sainte Famille avec Sainte Anne", dessin à la sanguine avec rehauts à la gouache blanche sur papier

Dessin à la sanguine avec rehauts à la gouache blanche sur papier

873-2-76

Legs de Silguy, 1864

H. 46,3 cm - L. 28,6 cm

Bartolomeo Biscaino, fauché à 25 ans par la peste, formé auprès du peintre Valerio Castello (le plus grand décorateur génois du milieu du XVIIe siècle, avec lequel il est d’ailleurs souvent confondu), était pourtant l’un des talents les plus prometteurs de la capitale lombarde. Ses modèles, Parmesan, Procaccini, G.B. Castiglione, influencent profondément sa manière, marquée par un style impétueux se plaisant aux lumières contrastées (goût sans doute lié à la forte présence à Gênes des œuvres de Van Dyck et surtout de Rubens).

En dépit de la brève existence de l'artiste, les musées du monde entier conservent un nombre remarquable de dessins de sa main, ainsi qu’une quarantaine d’eaux-fortes et une cinquantaine de tableaux. Son art se caractérise par un intérêt marqué pour le « tratteggio » (hachures entrecroisées), sensible dans la sanguine Sainte Famille avec sainte Anne, dessin puissant mais néanmoins élégant, aux figures solides, très achevé.

Informations annexes au site