École française 19e siècle

DEUX MOBILES TUÉS, BATAILLE DE CHAMPIGNY

Jean-Baptiste-Edouard DETAILLE (1848-1912)

Vers 1827

Agrandir l'image jpg 1,45Mo (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Edouard Detaille (1848-1912) Deux Mobiles tués, bataille de Champigny, huile sur toile, 111 x 226 cm © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

2013-0-46

Dépôt de l'État de 1895 ; Transfert de propriété de l'État à la Ville de Quimper en 2013

H. 111 ; L. 226 cm

Cette très belle toile du peintre Edouard Detaille, conservée au musée depuis 1895, date de son dépôt par l’État, est peu connue du grand public. Son récent bichonnage par la restauratrice Françoise Le Corre lui a redonné tout son éclat. Atypique dans nos collections, ce tableau est un fragment du panorama représentant la bataille de Champigny et glorifiant l’héroïsme français durant la guerre de 1870. Le spectacle de panorama était très en vogue au XIXe siècle. Celui de Champigny a été commandé par la société du Panorama national pour l’inauguration de sa rotonde avant d’être découpé en 65 fragments vendus à la galerie Georges Petit en 1896 et disséminés dans toute la France. Ce fragment Deux mobiles tués est bien représentatif de l’effet recherché :

 

 

fierté pour un héroïsme malheureux, consolation et espérance patriotiques, émotion profonde face au sacrifice et à la mort, mais aussi effet émotionnel propre au panorama. (François Robichon )

 

 

École française 19e siècle

DEUX MOBILES TUÉS, BATAILLE DE CHAMPIGNY

Jean-Baptiste-Edouard DETAILLE (1848-1912)

Vers 1827

Agrandir l'image jpg 1,45Mo (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Edouard Detaille (1848-1912) Deux Mobiles tués, bataille de Champigny, huile sur toile, 111 x 226 cm © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

2013-0-46

Dépôt de l'État de 1895 ; Transfert de propriété de l'État à la Ville de Quimper en 2013

H. 111 ; L. 226 cm

Cette très belle toile du peintre Edouard Detaille, conservée au musée depuis 1895, date de son dépôt par l’État, est peu connue du grand public. Son récent bichonnage par la restauratrice Françoise Le Corre lui a redonné tout son éclat. Atypique dans nos collections, ce tableau est un fragment du panorama représentant la bataille de Champigny et glorifiant l’héroïsme français durant la guerre de 1870. Le spectacle de panorama était très en vogue au XIXe siècle. Celui de Champigny a été commandé par la société du Panorama national pour l’inauguration de sa rotonde avant d’être découpé en 65 fragments vendus à la galerie Georges Petit en 1896 et disséminés dans toute la France. Ce fragment Deux mobiles tués est bien représentatif de l’effet recherché :

 

 

fierté pour un héroïsme malheureux, consolation et espérance patriotiques, émotion profonde face au sacrifice et à la mort, mais aussi effet émotionnel propre au panorama. (François Robichon )

 

 

Informations annexes au site