La Bande noire

Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud

Charles Cottet (1863-1925)

1904

Agrandir l'image jpg 1,52Mo (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Charles Cottet (1863- 1925) - Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud - Huile sur toile, 2.20 x 1.80 m, © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

D. 2016-2-1

Dépôt de M. et Mme Hardy en 2016

H. 205 cm - L. 65 cm

Une très belle œuvre de Charles Cottet nous a généreusement été déposée en 2016 par Monsieur et Madame Hardy pour une durée d’un an renouvelable. Elle a trouvé une place de choix parmi les toiles de cet artiste appartenant au musée et celles de Lucien Simon.

Ce tableau n’est peut-être pas étranger au public : il s’agit en effet de Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud présenté au Salon de la Société Nationale de 1904, dont l’étude de 1903 est actuellement exposée au musée des beaux-arts de Rennes.

Son histoire est assez surprenante : dans les années 1920, il était l’un des fleurons de la salle française de l’Albright-Knox Art Gallery de Buffalo, parmi des œuvres de Lhermitte, Millet, Monet, Maufra… Pour des raisons encore inconnues, il est vendu chez Christie’s à New York en 1982 et acheté par Roger Prigent, Breton de New York, photographe de mode puis antiquaire, collectionneur effréné de mobilier Empire, qui l’accroche dans son appartement de Manhattan en souvenir de ses origines bretonnes. A son décès en 2012, cette toile revient à ses cousins rennais Pierre et Françoise Hardy, qui, après moult négociations, parviennent à ramener le tableau sur ses terres d’origine et le déposent au musée des beaux-arts de Quimper.

C’est donc une œuvre inédite, jusque-là seulement connue à travers son esquisse rennaise,  qui est actuellement proposée au public.

La Bande noire

Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud

Charles Cottet (1863-1925)

1904

Agrandir l'image jpg 1,52Mo (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Charles Cottet (1863- 1925) - Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud - Huile sur toile, 2.20 x 1.80 m, © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

D. 2016-2-1

Dépôt de M. et Mme Hardy en 2016

H. 205 cm - L. 65 cm

Une très belle œuvre de Charles Cottet nous a généreusement été déposée en 2016 par Monsieur et Madame Hardy pour une durée d’un an renouvelable. Elle a trouvé une place de choix parmi les toiles de cet artiste appartenant au musée et celles de Lucien Simon.

Ce tableau n’est peut-être pas étranger au public : il s’agit en effet de Femmes de Plougastel au pardon de Sainte-Anne-la-Palud présenté au Salon de la Société Nationale de 1904, dont l’étude de 1903 est actuellement exposée au musée des beaux-arts de Rennes.

Son histoire est assez surprenante : dans les années 1920, il était l’un des fleurons de la salle française de l’Albright-Knox Art Gallery de Buffalo, parmi des œuvres de Lhermitte, Millet, Monet, Maufra… Pour des raisons encore inconnues, il est vendu chez Christie’s à New York en 1982 et acheté par Roger Prigent, Breton de New York, photographe de mode puis antiquaire, collectionneur effréné de mobilier Empire, qui l’accroche dans son appartement de Manhattan en souvenir de ses origines bretonnes. A son décès en 2012, cette toile revient à ses cousins rennais Pierre et Françoise Hardy, qui, après moult négociations, parviennent à ramener le tableau sur ses terres d’origine et le déposent au musée des beaux-arts de Quimper.

C’est donc une œuvre inédite, jusque-là seulement connue à travers son esquisse rennaise,  qui est actuellement proposée au public.

Informations annexes au site