La Bande noire

Parade de foire

Lucien Simon (1861-1945)

1919

Agrandir l'image jpg 181Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Lucien Simon (1861-1945) Parade de foire, 1919, huile sur toile, 199 x 158 cm © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

2016-1-1

Don de Philippe Boyer en 2016

H. 199 cm - L. 158 cm

Avec cette monumentale Parade de foire, datée de 1919, Lucien Simon décrit avec verve l’animation cocasse des pardons bretons où se mêlent le profane et le sacré. La maîtrise du peintre dans l’art de composer est à son apogée et mélange habilement les groupes traités en frise et les raccourcis audacieux. La petite écuyère s’échappant sur la droite introduit une fantaisie colorée superbe autant qu’elle traduit une forme d’instantané photographique. Quant à l’usage des couleurs de la palette, il confirme la virtuosité de Simon qui n’est jamais autant à l’aise que dans les oppositions entre teintes claires et teintes sombres.

En tout point, cette œuvre, précédemment présentée au Conseil constitutionnel, confirme le vigoureux talent d’un peintre désireux d’aborder les grands formats.

La Bande noire

Parade de foire

Lucien Simon (1861-1945)

1919

Agrandir l'image jpg 181Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Lucien Simon (1861-1945) Parade de foire, 1919, huile sur toile, 199 x 158 cm © musée des beaux-arts de Quimper

Huile sur toile

2016-1-1

Don de Philippe Boyer en 2016

H. 199 cm - L. 158 cm

Avec cette monumentale Parade de foire, datée de 1919, Lucien Simon décrit avec verve l’animation cocasse des pardons bretons où se mêlent le profane et le sacré. La maîtrise du peintre dans l’art de composer est à son apogée et mélange habilement les groupes traités en frise et les raccourcis audacieux. La petite écuyère s’échappant sur la droite introduit une fantaisie colorée superbe autant qu’elle traduit une forme d’instantané photographique. Quant à l’usage des couleurs de la palette, il confirme la virtuosité de Simon qui n’est jamais autant à l’aise que dans les oppositions entre teintes claires et teintes sombres.

En tout point, cette œuvre, précédemment présentée au Conseil constitutionnel, confirme le vigoureux talent d’un peintre désireux d’aborder les grands formats.

Informations annexes au site