Sculpture

Brodeuse DE PONT L'ABBÉ

René QUILLIVIC (1879-1969)

1907

Agrandir l'image jpg 100Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
René Quillivic (1879-1909) La Brodeuse de Pont l'Abbé, 1907, bronze, 83 x 102 x 111 cm, musée des beaux-arts de Quimper, don du baron de Rotschild en 1909 © ADAGP, Paris

Bronze

09-1-2

Don du baron de Rothschild en 1909

H. 83 cm ; L. 102 cm ; P. 111 cm

René Quillivic, né à Plouhinec en pays bigouden est entré au début du XXe siècle dans l'atelier d'Antonin Mercier à l'École des Beaux-Arts de Paris. Ses premières œuvres, exposées au Salon des Indépendants, montrent un artiste attaché aux personnages de son enfance.

L'œuvre Brodeuse de Pont l'Abbé présente une jeune femme en costume bigouden occupée à broder. Assise sur le sol, les genoux levés, le pied droit en sabot dépassant de la jupe étalée souplement autour d'elle, elle est penchée sur son ouvrage. Le vêtement, comme le visage aux traits pleins et lisses, au profil régulier, sont décrits avec une minutie extrême et réaliste.

Cette œuvre valut à l'artiste l'attribution d'une bourse de voyage.

Sculpture

Brodeuse DE PONT L'ABBÉ

René QUILLIVIC (1879-1969)

1907

Agrandir l'image jpg 100Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
René Quillivic (1879-1909) La Brodeuse de Pont l'Abbé, 1907, bronze, 83 x 102 x 111 cm, musée des beaux-arts de Quimper, don du baron de Rotschild en 1909 © ADAGP, Paris

Bronze

09-1-2

Don du baron de Rothschild en 1909

H. 83 cm ; L. 102 cm ; P. 111 cm

René Quillivic, né à Plouhinec en pays bigouden est entré au début du XXe siècle dans l'atelier d'Antonin Mercier à l'École des Beaux-Arts de Paris. Ses premières œuvres, exposées au Salon des Indépendants, montrent un artiste attaché aux personnages de son enfance.

L'œuvre Brodeuse de Pont l'Abbé présente une jeune femme en costume bigouden occupée à broder. Assise sur le sol, les genoux levés, le pied droit en sabot dépassant de la jupe étalée souplement autour d'elle, elle est penchée sur son ouvrage. Le vêtement, comme le visage aux traits pleins et lisses, au profil régulier, sont décrits avec une minutie extrême et réaliste.

Cette œuvre valut à l'artiste l'attribution d'une bourse de voyage.

Informations annexes au site