Art des 20e et 21e siècles

Portrait de Sonia Veintraub

Jacques Hérold (1910-1987)

1934

Agrandir l'image jpg 360Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Jacques Hérold (1910-1987) Portrait de Sonia Veintraub, 1934 ©ADAGP, Paris 2019

Huile sur toile

2019-2-1

Achat en 2019 auprès de la galerie Les Yeux Fertiles, Paris avec le soutien du Fonds Régional
d'Acquisition pour les Musées - FRAM - Etat/Région Bretagne et la participation de l'association des Amis du musée

H. 65 cm ; L. 50 cm

Arrivé de sa Roumanie natale au début des années 1930, Jacques Hérold rencontre Yves Tanguy dont les œuvres le confortent dans sa quête de l’onirisme et de l’inconscient. L’entente est également immédiate avec André Breton. En 1933, l’arrivée de son oncle Léon Veintraub le sort d’une grande détresse matérielle. Léon lui commande plusieurs tableaux dont le portrait de sa fille Sonia : Hérold y morcelle son corps, sans sadisme, pour en exhaler la vie, explorer son âme, et en découvrir les principes moteurs.

Art des 20e et 21e siècles

Portrait de Sonia Veintraub

Jacques Hérold (1910-1987)

1934

Agrandir l'image jpg 360Ko (Voir légende ci-après) (fenêtre modale)
Jacques Hérold (1910-1987) Portrait de Sonia Veintraub, 1934 ©ADAGP, Paris 2019

Huile sur toile

2019-2-1

Achat en 2019 auprès de la galerie Les Yeux Fertiles, Paris avec le soutien du Fonds Régional
d'Acquisition pour les Musées - FRAM - Etat/Région Bretagne et la participation de l'association des Amis du musée

H. 65 cm ; L. 50 cm

Arrivé de sa Roumanie natale au début des années 1930, Jacques Hérold rencontre Yves Tanguy dont les œuvres le confortent dans sa quête de l’onirisme et de l’inconscient. L’entente est également immédiate avec André Breton. En 1933, l’arrivée de son oncle Léon Veintraub le sort d’une grande détresse matérielle. Léon lui commande plusieurs tableaux dont le portrait de sa fille Sonia : Hérold y morcelle son corps, sans sadisme, pour en exhaler la vie, explorer son âme, et en découvrir les principes moteurs.

Informations annexes au site